Prendre pays

Papier ISBN: 9782924031438
Disponibilité en librairie :
Quantité

Onze écrivain.es nous convient sur les terres qu’ielles ont choisi de fouler à cœur nu. Onze lettres pour défier la distance inhérente à l’exil, pour sentir la présence, bien que muette, de l’autre à qui l’on adresse un dernier mot d’amour, une déclaration d’ennui ou la promesse d’un retour au pays. Onze lettres pour habiter son territoire. Y cohabitent les thèmes de l’exil, de la rupture amoureuse, de la colonisation du corps, du sentiment d’étrangeté au monde, de la maternité, de la mort.

Les libraires craquent

  • Des mots justes et beaux ! par la librairie La Librairie de Verdun

    Prendre pays, est publié chez Quartz, cette toute jeune maison d’édition québécoise qu'il faut suivre de près… Il s’agit ici d’un recueil sous le thème de la présence, celle avec les autres, mais avec soi-même. Ces textes sont entre autres: Une lettre pour défier la distance, une autre , une dernière lettre d’amour, une déclaration particulière et dans une autre, une promesse d’un retour au pays, l’exil amoureux. Des mots justes et beaux qui se lisent comme des confessions souvent, avec des écrits modernes de Vanessa Bell. Virginie Blanchette-Doucet, Hélène Frédérick, Marie-Andrée Gill et la lauréate du prix des libraires, catégorie Poésie de cette année, Lorrie Jean-Louis . Un regard sur l’autre, mais qui servira surtout à tenter de saisir quelle est vraiment , cette place à prendre au moment des ruptures, ces points de bascule qui marquent nos vies.

    - Billy Robinson, libraire et chroniqueur littéraire

Les libraires vous invitent à consulter

Car l'amour, ce n'est pas quelque chose...

Par Dominic Tardif publié le 30 août 2021

Orange pekoe, de Benoit Bordeleau, et le collectif Prendre pays rappellent qu’on n’est jamais autant chez soi que là où l’on aime.

Lire l'article

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres